Elwynen – poeme à ma douce

Douce fée
Tu es l’orage qui tonne et purifie,
tu es la couleur lunaire qui tonifie.
Rêve devenu réalité
Tu es la brise qui soulève les feuilles dans les forêts,
et révèle les secrets.
Bienaimée
Un jour oiseau du ciel
je serai.
Ton destrier
deviendrai,
et vers les avariels
t’emmènerai.
Afin de te rendre le bonheur
que tu as semé dans mon cœur.
Publicités

4 réflexions sur “Elwynen – poeme à ma douce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s