Killian Kiliniel – 22 – Déclaration

De retour à sa cabine Killian avait terminé les ordres de mission qu’elle communiquerait le lendemain matin à ses officiers. Elle avait ensuite pris une bonne douche réparatrice, puis avait passé une chemise de nuit courte en dentelle rouge. Elle s’était allongée sur son lit, mais ne parvenait pas à trouver le sommeil. Elle attendait avec anxiété des nouvelles de l’Amiral, et l’attente était compliquée par ses pensées pour Irlina qui revenaient sans cesse. Alors qu’elle consultait les nouvelles sur extranet un avertissement de message s’alluma. Son cœur se mit à battre en lisant le nom de l’envoyeur : Irlina.

Killian, je ne sais pas comment te dire cela, et je souhaite ne pas te blesser. Tu es une super commandante et une fille formidable. J’ai bien compris que tu as enfin accepté ce que tu es, mais tu fais une grosse erreur en t’attachant à moi. Je ne suis pas la fille qu’il te faut, tu es trop bien pour perdre ton temps avec une conne comme moi. S’il te plait ne pleure pas en lisant cela, soit forte comme tu sais l’être. Je te respecte plus qu’aucune personne, même plus que mon salopard de commandant de marine. Tu peux compter sur moi pour t’aider. Ton amie Irlina ‘

Killian avait lu et relu le message plusieurs fois. L’émotion la submergeait. N’y tenant plus elle répondit au message

  • Irlina, tu dors ?’
  • Non’
  • Irlina je t’aime’
  • Je sais, mais c’est pas possible’
  • Irlina s’il te plait laisse-moi une chance’

Il y eu un blanc pendant lequel Killian désespérée relisait une nouvelle fois le message initial, puis une réponse tant attendue

  • Killian, t’es dispo ?’
  • Pour toi quand tu veux Irlina, je t’aime’
  • Bon j’arrive’

Killian resta un moment à contempler son datapad. Elle ne pouvait pas retenir les grosses larmes qui coulaient sur ses joues. Elle aurait voulu se lever pour passer une tenue plus habillée, mais elle n’en avait pas la force … ni le temps, car la sonnerie de la porte retentissait déjà.

« Entre Irlina c’est ouvert. »

La Russe s’exécuta. Elle s’arrêta un instant sur le seuil en voyant la tenue de killian «  Tu allais dormir ? »

Killian secoua la tête négativement en tapotant la place à côté d’elle « Oui, mais ça peut attendre, tu viens à côté de moi s’il te plait ? »

« D’accord … tu as du nouveau de l’Amiral ? »

Killian soupira « Non rien, j’attends. »

« Je vois … alors on reprend notre conversation ? »

Killian hocha la tête. Elle attendit qu’Irlina soit installée. Elle avait fait, et refait bien des fois la rencontre dans sa tête. Elle ferma les yeux pour mieux arriver à contrôler sa respiration  et à se concentrer sur ce qu’elle avait préparé. Irlina pouvait constater à son visage rougie et aux traces sur ses joues qu’elle avait pleuré. Elle ne pouvait s’empêcher de la trouver terriblement séduisante. A craquer.  « Excuses moi Killian j’aurai pas du t’écrire ça, je ne voulais pas te faire de mal. »

Killian se tortillait les doigts dans tous les sens. Puis elle rouvrit les yeux en poussant un soupir venu du plus profond de son être. « Bah si tu le penses fallait bien le dire d’une manière ou d’une autre. »

« Killian, tu trouveras facilement mieux que moi, je suis ton premier amour, et ces amours ça passe avec le temps. »

« Non Irlina ? Pourquoi tu ne veux pas de moi ? » Killian scrutait anxieusement le visage de son amie.

Irlina paraissait vraiment embêtée «  Ecoutes, je suis une louve, solitaire. J’ai vécu une fois avec une fille. Je croyais que c‘était le grand amour. Le lendemain on s’engueulait, et après une semaine on se battait, alors je m’suis barrée. »

Killian s’était redressé. Les deux femmes étaient face à face, agenouillées sur le lit « Pourquoi ? »

« Elle voulait me faire changer, il y avait toujours un truc qui ne lui allait pas, ça me saoulait. »

Killian pencha la tête de côté. « Irlina, je ne veux pas te changer. Je t’aime comme tu es. Tu feras ce que tu veux, je te le jure. »

« Regarde ta cabine, c’est nickel, la mienne c’est le boxon … tu diras quoi si je laisse traîner des affaires chez toi ? »

« Bah je les rangerai, c’est tout ! »

Irlina se prit la tête à deux mains « Ouais et t’en es capable en plus. » Leurs corps se touchaient presque. Le regard d’Irlina se posa sur le corps à peine voilée de son amie. Elle imaginait les courbes qu’on devinait sous le tissu semi-transparent. Elle secoua la tête « T’es trop jolie comme ça.  Tu ne me facilites pas la tâche. »

Killian reprit espoir. « Irlina quand je pense à toi mon cœur s’emballe, quand je suis à côté de toi j’ai envie de te toucher, que tu me touches. Je t’aime, s’il te plait dis-moi que tu m’aimes aussi … » Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase, Irlina l’avait agrippé, ponctuant cela d’un « Putain moi c’est pareil,  j’tai dans la peau Killian … depuis que j’ t’ai vu … mais il faut pas, tu as le droit à mieux que moi. Oublie moi je suis une conne. »

 Killian avança timidement sa main droite vers le visage d’Irlina. Elle lui caressa la joue, et se rapprocha encore un peu. Leurs visages se touchaient presque. « Irlina ne résiste pas, je t’aime de tout mon cœur, je ferai tout mon possible pour que ça se passe bien. »

« Pfffff c’est pas la question Killian, je te dis juste que je ne suis pas une fille pour toi. J’ai peur de m’emprisonner. »

« Toi peur ? » Killian caressait toujours le visage de son amie qui se laissait faire. De son doigt elle entreprit de suivre la courbe des arcades, du nez, comme si elle voulait mémoriser au toucher la forme du visage.

« Ouais Killian peur d’être prise au piège, ce que je vais te dire je l’ai jamais dit à personne, quand tu me regarde avec tes yeux de biche, j’ai plus aucune volonté. Tu m’ demanderai d’aller casser dix krogans, j’irai ? Alors j’ai peur d’être prisonnière, je ne suis pas faite pour vivre avec quelqu’un. »

« Tu ne seras pas prisonnière Irlina, tu feras ce que tu veux. Je ne profiterai jamais de toi, je te le jure. »

« Je sais Killian, excuse moi j’ai pas l’habitude … »

Leurs regards se croisèrent. Killian s’approcha tout doucement et embrassa Irlina sur les lèvres. Puis elle recula un peu la tête pour contempler son amie. Les yeux de Killian brillaient d’espoir. N’y tenant plus Irlina passa une main derrière la tête de Killian pour l’amener vers elle et elle l’embrassa à son tour, un baiser intense et passionné. Killian était aux anges. Des ondes de plaisir déferlaient dans son corps. Quand elles arrêtèrent pour reprendre leur respiration, les yeux de Killian brillaient toujours.

« Putain t’es sure que t’as jamais embrassé de filles ? » Killian secoua négativement la tête « Bah alors t’es douée, il y a longtemps que j’avais pas apprécié autant un baiser. »

« C’est parce que je t’aime Irlina »

« Et c’est reparti. » Le ton enjoué contredisait le cynisme des mots. Killian la dévisagea en souriant, et Irlina répondit « Et maintenant les yeux de biches, arrêtes de m’ensorceler. » Killian se serra contre elle « Je t’adore Irlina. »  Jamais dans toute sa vie elle ne s’était sentie aussi heureuse. Elle avait plein de choses à dire, mais pour l’instant les mots ne venaient pas. La main gauche d’Irlina avait alors glissé  sur une cuisse de Killian, remontant lentement. Dans un réflexe Killian avait posé sa main sur celle de son amie pour arrêter le mouvement. Irlina la fixa dans les yeux en retirant sa main, puis chuchota avec une douceur inattendu « On arrête là pour ce soir si ça te gêne ? »

Killian se mordit la lèvre, puis reprit la main d’Irlina pour la reposer sur sa cuisse. « Non, continue, Irlina je veux être à toi. Faudra juste me montrer comment faire. »

Irlina l’embrassa tendrement. « T’inquiètes pas Kiki, ça ne s’apprend pas c’est naturel. Mais ça peut attendre tu étais fatiguée »

Publicités

6 réflexions sur “Killian Kiliniel – 22 – Déclaration

  1. La technique des yeux de biches, ravageuse !

    J’adore le caractère d’Irlina et les réactions que tu lui donnes. Ca en fait un personnage aussi contrasté que complexe. Pour tout te dire je m’y attache d’ailleurs d’avantage qu’à Killian ^^

    • Si tu aimais le rapace de second, là on pourrait parler de côté bad. Là Irlina c’est surtout une sacré chaotique (bonne)… ça me rappelle un PJ d’ailleurs 😉 Pas étonnant que Dog aime !

      • Désolé c’est le mieux que je peux faire en bad 😉

        Tiens c’est vrai qu’elle est chaotique (bonne), pourtant c’était pas prévu quand j’ai commencé à la créer … chassez le naturel, il revient au galop

        • C’est peut-être ce qui la rend aussi sympathique et qui fait que ce personnage est aussi réussi, c’est ton « personnage naturel » 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s