Killian Kiliniel – 18 – Révélations (partie 2 )

Attention, gros pavé sans action, mais important pour comprendre Killian.

Petit bonus, Calvin Russell et Paul Personne … Blues Power

http://www.youtube.com/watch?v=KurFAVnuXek

******

A peine avait-elle franchi le seuil de l’infirmerie qu’elle fut envahie par une envie de faire demi-tour et de se cacher. Mais le Docteur Rachel l’avait toujours reçu avec bienveillance. Il émanait de son regard une sorte de tendresse qui mettait en confiance. Elle se leva et vint au-devant de Killian « Commandant, j’ai l’impression que le ciel vous tombe sur la tête ? »

Killian acquiesça timidement. Le docteur la prit par la main pour la conduire vers le fauteuil réservé aux patients, puis elle alla s’asseoir sur le sien. « Bon dites-moi tout ! »

« Docteur, c’est pas facile, je ne sais pas par ou commencer  »

« Ce n’est pas grave, vous donnez suffisamment de votre temps aux autres, vous méritez bien que je vous en consacre un peu. »

Killian était recroquevillé sur elle-même. Elle faisait peine à voir. Elle se contentait de hocher la tête. Le docteur qui la connaissait bien, et qui avait discuté avec son amie le docteur Orlando,  compris immédiatement que quelque chose d’important la troublait. Elle se leva, enfila une blouse de médecin par dessus son uniforme, puis approcha son siège de Killian et vint s’asseoir en face d’elle.

« Bon Killian, j’ai mon habit de médecin, notre entretien relève du secret médical. On laisse de côté les barrières de grade et on parle franchement maintenant, d’accord? »

Killian répondit dans un soupir « Oui docteur, ça sera plus facile comme ça. »

« Bien … Qu’est ce qui ne va pas ? »

Killian se mordillait nerveusement la lèvre inférieure. « Je crois que je ne suis pas normale docteur. »

« Bigre. » le docteur prit un air faussement indigné « Si ne pas être normale c’est être un bon commandant estimé de ses supérieurs et aimé de son équipage, alors oui tu n’es pas normale Killian. »

« Ce n’est pas ça Docteur … » la jeune femme se tordait les doigts dans tous les sens. Et comme d’habitude les larmes commençaient à poindre. Se rapprochant un peu le docteur lui prit  doucement la tête entre les mains « Killian …  je pourrai être ta mère. Je serai très fière d’avoir une fille comme toi, et je pense que tes parents le sont, alors laisse tes craintes de côté. Soulage ta conscience, je t’écoute, personne ne saura ce que tu voudras bien me dire. »

Killian se força à sourire. Le poids qui pesait sur son âme était énorme, heureusement elle avait en face d’elle une femme qui semblait compréhensive. Elle ne se sentait pas jugée et cela l’encourageait à se livrer « Je suis homosexuelle, docteur.»

« Ah, ce n’est que ça … ce n’est pas grave. »

« Mais docteur … »

Rachel ne la laissa pas finir « Tu aimes une femme et alors ? Ce n’est ni une maladie, ni une tare … c’est comme ça c’est tout. »

Killian secouait la tête « Bah c’est pas normal. »

« Ah bon, tu n’as pas le droit d’aimer qui tu veux ? Il y en a qui aiment des asaris, des turiens, voire des krogans, et toi tu n’es pas normale parce que tu aimes une femme ? »

« Je ne sais pas, j’ai  peur de le révéler. »

« Peur de quoi ? » Rachel la regardait de façon maternelle « On serait au 20ème siècle, beaucoup de gens auraient effectivement trouvé ça anormal. Même maintenant il y aura des idiots pour le penser. Mais tu t’en moque, ce qui compte c’est ce que tu penses, ce que tu es. Ce n’est pas une maladie, c’est en toi, et tu ne pourras rien y changer. »

Killian se mordillait toujours la lèvre « Je sais, mais ça me ronge depuis que j’ai compris ce que j’étais. Je me cache, j’ai peur qu’on découvre mon secret. »

« Killian, tu as déjà eu un copain ? »

La jeune femme répondit dans un souffle « Oui, pendant quelques mois, et après j’ai essayé avec d’autres, pour faire comme les copines. »

« Et alors ? »

Killian haussa les épaules « Alors … Rien …  j’ai essayé de les aimer, mais je n’y arrivais pas. Ils me laissaient froide. Alors je les ai laissés. C’est à cette période que j’ai commencé à comprendre : les autres filles ne parlaient que de ça et moi ça m’indifférait.  J’étais plus attiré par les filles, mais je me suis forcé à ne pas me laisser aller.»

« Continue, je t’écoute. » Rachel essuya délicatement quelques larmes sur les joues de Killian « Vide ce que tu retiens depuis trop longtemps. »

Killian émit un triste sourire de remerciement et poursuivit «  Alors je me suis réfugiée dans la danse, la guitare, le pilotage. Je m’arrangeai pour ne jamais restée inoccupée. Plus tard j’ai travaillé dur pour intégrer l’école d’officiers. Je crois que c’est ce qui m’a éviter de sombrer. J’avais trop à faire pour m’occuper de mon problème. J’essayai de l’éviter comme je pouvais, il me hantait la nuit, surtout après des fêtes ou je voyais les couples se faire et se défaire. » Le docteur hocha la tête en caressant doucement la joue de Killian « Killian tu as été très courageuse et très forte, peu de personnes seraient restées saine d’esprit avec ce que tu t’es infligée  … mais dis moi, qu’est ce qui motive ce changement, pourquoi ça devient insupportable ? »

Killian baissa la tête. Rachel lui releva « Killian, c’est Irlina la cause ? »

Killian  sursauta « Comment avez vous su docteur ? Il ne s’est rien passé entre nous. »

« Killian tu ferais une très mauvaise joueuse de poker, tes émotions se lisent sur toi pour quelqu’un qui  a fait un peu de psychologie : je me doute qu’il ne s’est rien passé, mais je ne peux pas ne pas voir comment tu la regarde, comment tes yeux brillent quand elle te parle. Si ce n’est pas de l’amour, ça y ressemble fortement. »

La voix calme et posée de Rachel, son attitude amicale, voire maternelle avait un effet relaxant sur Killian « Docteur, comment je peux faire pour lui en parler ? Et si elle ne m’aime pas ? »

« Alors ça Killian c’est autre chose, ce n’est pas spécifique aux relations homosexuelles. Le seul moyen de le savoir c’est de te lancer. Mais vu ton passé, et sans vouloir te faire de peine, au niveau affectif tu es toujours au stade ou sont les autres à l’adolescence. C’est à toi de découvrir, ce que les autres découvrent plus jeunes. Tu as un avantage, tu es calme, posée et intelligente, cela va t’aider, et je peux te donner quelques conseils si tu veux bien ? »

« Vous devez me prendre pour une attardée Docteur, je suis désolée de vous infliger cela. »

Le docteur lui posa une main amicale sur l’épaule « Mais pas du tout. Killian tu le sais peut être déjà, mais tu es un exemple que l’Alliance envisage de mettre en valeur. Très peu de femmes et d’hommes du rang ont réussi à devenir officier et à obtenir un vaisseau aussi jeune. Je connais un précédent célèbre : le commandant Shepard. Il y a pire comme modèle non ? »

La remarque arracha un sourire à Killian « Oui il y a pire, j’aimerai tant lui ressembler … mais cette comparaison flatteuse ne m’aide en rien. »

« Exact, revenons à ton amour … »

« Docteur ! »

« Apprends à apprivoiser ce mot, il ne doit pas te faire peur. Si je ne me trompe pas, vous vous entendez bien toutes les deux … »

Le visage de Killian reflétait une écoute attentive. «  Oui, mais je ne sais pas si elle m’aime aussi et j’ai peur de tout briser. Je sais qu’elle a des aventures avec des hommes, je ne peux pas la transformer.  »

« Hmm je vois ce que tu veux dire et tu as raison on ne devient pas homosexuelle. Ceci dit, il y a des indices qui montrent que tu ne la laisse pas indifférente. »

« C’est vrai que je n’ai pas à me plaindre d’elle. Elle est loyale et respectueuse de ma fonction.»

« Killian, ta fonction elle s’en moque comme de sa première chemise. Elle ne te respecte pas parce que tu es commandante, elle te respecte pour une autre raison. A toi de le découvrir, mais ce n’est pas en te voilant la face que tu y arriveras. »

Killian hocha la tête.  « Je vais essayer, ça va pas être facile, mais vous avez raison il faut que je me jette à l’eau. »

Le docteur souriait.  « Bonne résolution Killian, ça va aller, ou tu veux que je te donne quelque chose pour calmer l’angoisse ? »

Killian était soulagée. Elle reprenait petit à petit ses esprits et sa faculté d’analyse. « Non, ça va aller, merci Docteur, ça m’a fait du bien de parler de cela avec vous. »

« Mais de rien Killian, c’est mon travail, et en outre ça me fait plaisir si je peux t’aider.  Tiens prends quand même ça, au cas ou … pas plus de deux par jour. » Le docteur mit une plaquette de comprimés dans la main de Killian.

Publicités

8 réflexions sur “Killian Kiliniel – 18 – Révélations (partie 2 )

  1. Je crois que je manque de vécu et de compréhension. Je suis déjà incapable de comprendre ceux qui jugent ceci anormal (oui la sagesse voudrait que j’y parvienne, mais c’est comme ça, je n’arrive pas à lui trouver une raison d’être aujourd’hui, une explication), alors que quelqu’un se trouve lui-même anormal dans ce cas… je n’y arrive pas mieux. Et pourtant, j’imagine bien à quel point ça ne doit pas être facile et quelque part, je me dis « ouf » quand j’y pense, car je n’ai pas à le vivre (belle pensée égoïste n’est-ce pas ? :P).

    • Anormal est un mot qui manque de sens. En fait de ce que j’ai compris, c’est l’envie d’être ‘normal’ pour ne pas décevoir papa et maman. C’est une chose qui n’est jamais discutée, par crainte de ce que va penser l’autre.

        • C’est le choc, et soit tu surmontes l’incompréhension et ça s’arrange, soit tu l’amplifie et ça se termine mal.

          Enfin je crois que j’ai assez fait souffrir Killi, ça va bientôt allez mieux pour elle, et en même temps ça va empirer sur un autre front.

        • Et tant mieux, ça va redonner du rythme au récit ! L’alternance est pas mal dosée pour le moment je trouve, c’est pas si mal et très sincèrement, tu n’es pas si loin de certains best sellers 😉

  2. –> Je me demande comme tu vas t’en sortir pour les scènes plus orientées « action » :P.
    Je doute que Louloute puisse t’aider sur ce coup, en effet xD

    Quant au récit il interpelle et fait réfléchir, peut-être que la suite apportera des réponses !

    Doggy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s