Killian Kiliniel – 13 – Coup de blues

Un pavé, est ce que Killian va craquer? Est ce qu’Irlina va l’aider ou l’enfoncer?

Ecrit et réécrit plusieurs fois, pas facile de faire passer toute l’émotion que je souhaiterai, pas facile de retranscrire la difficulté de Killian en préservant son côté femme forte … en tous cas je vous souhaite autant de plaisir à lire que j’ai eu à écrire.

Quelques jours plus tard ….

Les relations entre Killian et son second ne s’étaient pas arrangées. Le lieutenant-commandant était très à cheval sur le règlement, et sans pitié pour les membres de l’équipage. C’était d’autant plus difficile pour eux, qu’après des années à subir le despote qui était leur commandant, ils avaient placé beaucoup d’espoir dans la nomination de Killian.

Le résultat est que Killian passait son temps à rassurer les uns et les autres, à réprimander son second pour son excès de zèle. Mais rien n’y faisait. Mac Gregor avait engagé une guérilla sournoise avec Killian, et parfois elle se demandait si il n’avait pas eu accès à son dossier personnel. Elle regrettait aussi leur 1ère rencontre, elle avait voulu lui signifier qu’il ne l’intéressait pas du tout, mais avec un retors comme lui elle avait certainement employé la mauvaise manière.

Le corollaire de la situation était que Killian se sentait de plus en plus isolée. Les membres de l’équipage ne savaient pas si elle était à l’origine de la discipline de fer qui régnait, d’autant plus que le second s’arrangeait pour laisser planer le doute.

 Killian était un peu perdue. Elle avait récemment adressé un mail au docteur Orlando, pour demander conseil. Elle attendait sa réponse, mais le Jutland était pris dans un orage magnétique et les communications étaient perturbées. Killian éprouvait le besoin de parler à quelqu’un. Elle passa en revue les possibilités. Les deux noms qui lui venaient à l’esprit étaient Rachel, le médecin du bord qui l’avait souvent aidée par le passé, et Irlina responsable des marines avec qui elle pourrait parler de musique. Rachel était occupée, se serait donc Irlina, ce qui n’était pas pour lui déplaire.

Elle se dirigea vers la cabine de la Russe, qui était située au pont inférieur, à côté de la soute.

En arrivant à un angle droit d’un couloir, alors qu’elle marchait perdue dans ses pensées, elle fut percutée par un des membres du commando d’Irlina. Le choc envoya Killian buter contre la cloison.

Elle se retrouva assise par terre, légèrement sonnée. L’homme rouspéta tout en lui tendant la main pour la relever  « Vous ne pouvez pas faire …. » reconnaissant son commandant il arrêta net sa réprimande. Il se mit au garde à vous « Désolé commandant je ne vous avait pas vu. »

Killian se releva en se massant l’arrière de la tête. L’homme figé, attendait. « Repos, soldat, désolée c’est moi qui marchait sans regarder. »

« Co … Commandant je vous ai blessée ? Vous voulez que je vous aide à aller à l’infirmerie. »

« Non merci ça va aller, vous alliez ou à cette allure? »

« Au salon, commandant le match va commencer, je suis de repos. »

Elle sourit « Heureusement que vous n’allez pas au salon lorsque vous êtes en service. Bon faites attention, la prochaine fois, ou partez un peu plus tôt .»

L’homme la regardait ébahi « Vous … vous ne me punissez pas? »

« J’ai pas prévu, mais si vous y tenez …»

« Euh non, merci commandant. »

« De rien, allez y sinon vous allez louper le début. »

« Oui merci commandant. »

Killian continua sa route. Au tournant suivant elle arrivait dans la soute, puis devant la cabine d’Irlina.La porte était ouverte, elle passa la tête par l’entrebâillement, pour constater qu’Irlina avait démonté un fusil et était en train de bricoler, pour lui ajouter un mod. Son instinct de commando habitué à être attentif aux moindres bruits lui fit lever la tête. Un sourire éclaira son visage d’habitude dur en voyant Killian « Commandant, quelle bonne surprise ! Entrez »

La pièce était encombrée de caisses. La russe lui indiqua le lit « Asseyez-vous là, trouvez vous une place dans le bordel. Je termine de monter ce truc et je suis à vous. Mais je maudis les crétins d’ingénieurs qui ont fabriqués un truc aussi tordu. »

« Prenez votre temps, je ne suis pas pressée. » Elle failli ajouter une remarque à propos du désordre, mais estima que ça ne ferai que rendre plus difficile le dialogue.

« OK » La Russe continuait son remontage, lâchant un juron de temps en  temps, lorsqu’une pièce ne se plaçait pas comme elle l’aurait voulu. Manifestement elle ne faisait pas dans le détail, c’était plutôt tout en force et tant pis si ça casse.

Killian avait enlevé ses bottes et s’était assise sur la couche, le dos à la cloison, et les bras autour de ses genoux ramenés vers sa poitrine. Elle observait la Russe, ce qui déclenchait en elle un émoi qu’elle essayait d’ignorer,

« Vous êtes bien silencieuse commandant. Il y a un problème ? »

Killian répondit dans un soupir « Rien … non rien … je vous regarde faire. »

Irlina leva la tête « Mouais , admettons » Puis après une moue qui indiquait qu’elle ne croyait pas un mot des dénégations de son commandant, elle reprit son remontage « Putain de saloperie de bazar.  Dites quand vous serez dans vos réunions de grand chef, dites-leur de faire des trucs moins compliqués.» La pièce ne voulait pas rentrer, elle forçait tout ce qu’elle pouvait. Puis soudain le morceau qu’elle tenait se dés-enclencha de son support, et vu la pression qu’exerçait Irlina, son bras fut emporté dans le mouvement « Et merde ! » Sa main avait été pincée violemment entre le corps du fusil et le mod qu’elle essayait de placer. Le sang pissait. Irlina pressa fortement sa main blessée avec l’autre.

Killian se redressa « Il faut aller à l’infirmerie lieutenant »

« Peuh.. C’est une égratignure »

Killian se mit à sourire, peut être que cette blessure était une bonne occasion pour entamer le dialogue. « ça pisse le sang quand même, donnez-moi votre main que je regarde »

« Vous êtes infirmière ? »

« Non, mais j’ai une formation de secouriste, si vous avez une trousse de secours … »

Le visage d’Irlina s’éclaira d’un large sourire « Punaise commandant, vous avez des talents cachés, bon soyez gentille et regardez dans le placard au-dessus de votre tête  … non pas celui-là … oui ici, il y a du medigel et des pansements.»

« C’est le bazar là-dedans »

« Rhoo commandant, personne le sait, à par vous. »

« Bon, disons que j’ai rien vu alors. » Killian prit le medigel et les pansements, et reprit sa place. Irlina vint s’asseoir en face d’elle et lui tendit sa main.

« Vous n’y êtes pas allé de main morte lieutenant. » dit Killian en s’appliquant sur la blessure qui faisait bien 5 cm en longueur et semblait profonde. Le contact de la peau d’Irlina sur la sienne déclenchait en elle des sensations refoulées. Elle essayait de se concentrer sur la blessure, cela devenait de plus en plus difficile.

Quand elle eut terminé, Irlina examina le pansement, puis semblant satisfaite du résultat reporta son attention sur Killian.

« Vous faites une bonne infirmière commandant. Il vous manque la tenue adéquate et ça serait parfait. »

Killian fronça les sourcils. Est-ce que son trouble était à ce point visible. Elle fit semblant de ne pas comprendre. « Je ne vois pas de quoi vous parlez ? »

Irlina rigolait « Allons Commandant vous devez bien savoir ce qui fait fantasmer tous les mecs ? »

La panique commençait à envahir Killian. Comment se sortir de cette situation.  « Je vous signale que vous n’êtes pas un mec. »

« Ah merde c’est vrai, j’avais pas remarqué … bon je déconne commandant, vous formalisez pas. Ça serait dommage, vous êtes vraiment pleine de ressource. »

« Vraiment ? » Killian avait repris sa position initiale, les bras autour des genoux. Elle avait posé sa tête sur ses bras et il lui était difficile de masquer le vague à l’âme qui l’étreignait.

« Commandant, ça va pas on dirait »

« Si ça va. »

« Commandant, ça se voit que vous n’allez pas bien, vous feriez une mauvaise joueuse de poker. »

« Hmm oui, peut-être, on me l’a déjà dit » Killian repensait à son dialogue avec le médecin du bord

« C’est encore le 1er de classe qui vous enquiquine ?  Vous voulez que je le passe par le sas à ordure ? »

La remarque arracha un timide sourire à Killian « Non ce n’est pas la peine. Ça ira comme ça »

« Dommage … dites juste un mot et hop dehors le branleur. »

« Lieutenant ! On ne dit pas cela de ses supérieurs, si l’amiral vous entendait !»

« Bah il le mettrait dehors avant moi je pense, et puis tourner autour du pot et faire des ronds de jambe c’est pour les bureaucrates. Dans les marines on va droit au but, il vous casse les miches, je lui casse la tête. »

Killian aurait dû reprendre Irlina, mais elle n’en avait pas la force, et surtout elle se demandait ce qui lui valait ce soutien. Un fol espoir naissait en elle. « Vous me connaissez à peine, pourquoi prendriez-vous ce risque pour moi ? »

« Il ne me plaît pas, c’est physique. Il a l’air aussi franc qu’un âne qui recule. Et puis vous me bottez. Alors comme il vous casse les miches … le problème est simple, et c’est pas la peine de se faire des noeuds au cerveau … non ? »

Son cœur se mit à battre de plus en plus fort. Killian se maudissait, elle devait être toute rouge. Elle aurait bien voulu vérifier dans un miroir. « Je vous botte ! Pourquoi? »

« Vous êtes cool comme commandante … j’en ai vu un paquet avant vous, des chieurs et des chieuses qui se prenaient pour je ne sais pas qui, juste parce qu’ils avaient un diplôme. Vous c’est différent, vous écoutez les gens, vous ne vous prenez pas pour le centre du monde. Bon vous êtes bien un peu coincée, mais c’est pas grave ça peut s’arranger. »

« Vous me trouvez un peu coincée? »

« Ouais … Bon commandant, vous allez me répondre franchement … je ne vous vois pas beaucoup dans les salles de repos. Vous êtes sérieuse tout le temps, ou vous déconnez des fois … vous avez des amis pour faire la fête? »

Irlina venait de toucher la corde sensible. Killian hésita un moment. Elle secoua la tête de droite à gauche.

Irlina fit la moue « Ah c’est bien ce que je pensai, vous êtes une sérieuse … un copain qui vous attend à la maison peut être? » Nouvelle dénégation de la tête

Irlina fronça les sourcils, elle avait l’air incrédule « Ah, je vois vous êtes de l’autre bord? Vous préférez les meufs? »

Killan secoua la tête. Une boule montait dans sa gorge, elle se sentait prise au piège. « Non c’est pas ça, je préférerai qu’on parle d’autre chose. »

La russe s’exclama « Putain mais vous avez une vie de merde!  Enfin vous avez quand même une vie sexuelle j’espère ! »

« Lieutenant! » Killian était devenu toute rouge.  Elle ne savait pas comment répondre à cette question aussi directe. Elle aurait voulu se cacher, ou s’enfuir. C’est à peine si elle entendit la suite « Hé Commandant faut pas rougir, le sexe c’est de l’hygiène. Faut évacuer la pression sinon elle fini par exploser. Heureusement vous avez frappé à la bonne porte … je vais vous délurer un peu, alors prochaine escale, je vous enlève, on se prend une biture, et ensuite on se trouve deux mecs, ou l’inverse, les mecs puis la cuite. »

Killian, n’avait pas la force de protester. Elle répondit d’une voie à peine audible « J’ai pas envie … »

« Quand je vous dit que vous êtes coincée, vous voyez! Regardez-vous, vous êtes plutôt bien roulée, bien propre, bien polie, intelligente, ça doit pas être très dur  pour vous de choper un mec pour une nuit, après hop on le jette dehors, comme ça pas d’embrouilles … et de toutes façon si  on en trouve qu’un on le partage, je vous laisserais passer la première, privilège de chef. Bon et si on ne trouve pas, on se prend une plus grosse cuite, ou alors on s’organise une petite bagarre … pour rigoler. Il faut libérer ses tensions, et pour ça je ne connais que l’alcool, le sexe ou la baston. C’est simple non? »

Cela était trop pour Killian. La tension permanente avec son adjoint, le stress de sa nouvelle fonction et surtout les questions directes sur un sujet qu’elle refoulait soigneusement depuis des années. Elle avait tourné la tête vers le hublot, essuyant discrètement une larme. Elle essayait désespérément de contenir l’émotion qui montait en elle. Non il ne fallait pas craquer maintenant. Plus elle y pensait, plus elle perdait le contrôle. De grosses larmes affluaient sur ses joues. Elle se tourna entièrement vers le hublot.

killian_pleure

« Hé commandant vous n’allez pas me faire un coup de mou? Je déconnais, faut pas prendre au 1er degré  tout ce que je dis» Avec une douceur étonnante, Irlina plaça sa main sous le menton de Killian. Elle la força à tourner la tête. Killian lui faisait face, le visage rouge et baignée de larmes. «  Et merde! Mais quelle andouille je fais … avec mes grands sabots, et mes questions ultra fines! Excusez moi commandant, je ne voulais pas vous ennuyer.»

Killian essayait désespérément de se calmer. Comme le docteur Orlando lui avait appris, elle se força à prendre des inspirations plus lentes et plus profondes. Elle réussit à répondre entre deux reniflements  « Vous n’y êtes pour rien lieutenant, ça va passer  »

« Attendez commandant j’ai un remède pour réparer ma bêtise » Irlina plongea presque sur le lit jusque vers le chevet. Elle se pencha pour l’ouvrir et après quelques secondes en sortit une flasque de métal qu’elle ouvrit et tendit à Killian « Buvez ça commandant »

Se tournant vers elle en séchant ses larmes Killian interrogea entre deux hoquets « C’est quoi ? »

« Ta ta ta, pas de question, buvez ! »

Killian porta la flasque à ses lèvres pour goûter le liquide « Arghh mais ç’est fort ! C’est quoi ce truc ? »

« Vodka de contrebande, j’espère que je ne me suis pas fait rouler …  Putain, si ils m’ont roulé, ça va moucher rouge … Attendez que je vérifie ! » Irlina avait pris la flasque des mains de Killian. Elle avala une large rasade, puis haussa les épaules  « Bof, 50 degrés, peut-être 55, pas fameux, mais c’est buvableA vous maintenant.» Elle porta le goulot aux lèvres de sa commandante. Celle-ci essayait de repousser sa main, la russe insistait. Après quelque secondes de lutte, Killian baissa les bras. La Russe leva la flasque, faisant couler une large rasade, dont une partie seulement entra dans la bouche de Killian, qui recracha aussitôt en toussant « Pouah, mais comment vous faites pour boire ça. Ça brûle »

« Bah oui, et c’est ça qu’est bon, et ça marche vous ne pleurez plus » Secouant la tête, Irlina ramena la flasque vers elle. Elle la contempla un moment, puis en avala une autre large rasade « Putain que c’est bon. Et puis ça brûle pas trop. »

Irlina avait raison, la vodka avait eu en partie l’effet escompté et Killian se sentait un peu mieux. Elle s’était essuyé le visage, puis reniflant un peu elle s’adressa à Irlina « Lieutenant, je suis désolée de me donner en spectacle. Je  peux compter sur votre discrétion ? »

Irlina la regarda, l’air un peu étonnée « Pour quoi ? Les mecs et la cuite ? » Elle haussa les épaules « Simple hygiène, pas la peine d ‘en faire tout un plat. »

Killian insista, un peu embarrassée « Pas seulement ça, enfin, vous voyez ? »

La Russe secoua la tête « Je ne vois pas de quoi vous parlez, commandant, j’ai rien vu, rien entendu, à part le fait que vous faites une bonne infirmière, malgré que vous n’avez pas de porte jarretelle. »

« Ahhh … Lieutenant, s’il vous plaît, c’est sérieux ! »

« Ouais, je sais, un commandant qui pleure ça ferait tâche dans un dossier.  Rassurez vous, j’suis un peu sourde et aveugle des fois, alors j’ai rien vu, rien entendu. Croix de bois, croix de fer, si j’mens j’vais en enfer.»

Killian failli sursauter de soulagement « Vrai ? »

« Commandant, j’suis pas une pute ou une bureaucrate, j’suis une marine. J’ai qu’une parole. Et puis entre nous, je ne suis pas folle hein … pour une fois que j’ai une commandante pas chiante, qui sait se déguiser en infirmière et qui en prime joue du Dave Mustaine … vous imaginez le tableau si je cafte et qu’on vous remplace par l’autre taré … ça va être pire que Shanxi sur le vaisseau. »

Killian pencha la tête de côté, soulagée. Elle effleura le bras d’Irlina « Merci Lieutenant, vous êtes gentille. »

« Gentille ! » La Russe avait explosé de rire « Non, mais j’vous aime bien. Je sais pas pourquoi, mais vous me bottez. On pourrait presque être amies si vous n’étiez pas ma chef et si vous étiez un peu moins coincée. »

Irlina lui ouvrait une porte et elle s’y engouffra « On pourrait essayer, on est assez professionnelles pour que ça ne nuise pas au travail je pense. »

Irlina prit une troisième gorgée, puis elle fixa Killian. « Sûre ? »

Killian la fixait aussi. « Oui sûre ! »

« Bon faudra apprendre à ne pas recracher de la bonne vodka alors ! »

« J’essaierai lieutenant ! »

Irlina fixa son regard bleu acier sur celui de Killian « Killian … on scelle ça à la russe ? » Ayant terminé sa phrase, Irlina guetta la réaction de Killian à l’énoncé de son prénom. Il n’y en eu aucune. Killian semblait avoir accepté cela « Euh c’est quoi à la Russe? » Irlina souriait de toutes ses dents en lui tendant la flasque « Ah non, pas encore ça! »

« C’est pas vrai,  au boulot vous êtes super, mais pour le reste, comme nana vous êtes un peu à la ramasse … allez commandant, lâchez-vous un peu et avalez d’un trait, j’le dirai à personne. »

Killian regardait alternativement la bouteille et Irlina. Celle-ci l’encourageait du regard.  Killian prit une grande inspiration, ferma les yeux et accepta le goulot tendu. Sa camarade n’avait pas été vache et n’avait versé qu’une petite gorgée. Killian plissa des yeux alors qu’elle suivait la trace du liquide dans son corps. Quand la sensation de brûlure se fit moins intense elle rouvrit les yeux.

« Alors c’était pas surhumain ? Avec le temps vous allez aimer, c’est sur, personne ne peut résister à la vodka. »

« J’ai l’impression que mon estomac est en feu. »

« Pff. Faut s’habituer, c’est tout … à mon tour » La Russe prit une large goulée. Pendant ce temps Killian examinait sa chemise ou avait coulé une bonne quantité de vodka. Elle soupira « Je vais attendre ici un peu que ça sèche, si ça ne vous dérange pas. »

Irlina gloussa « Ouais ça ferait tâche si le merdeux vous croisait avec une chemise qui sent l’alcool … Attendez je dois avoir un tee shirt dans mon barda, ça sera un peu grand, mais ça ira, c’est pas pour un défilé de mode.»

Irlina se mit debout sur lit pour chercher dans ses placards. Pendant ce temps Killian s’était approchée de la table ou était resté le fusil. Elle le prit dans ses mains et commença à l’examiner.

« Attention à vos doigts Ki …euh commandant. »

« Irlina, je pense connaître ce mod. Oui, c’est un mod de 2ème génération, un prototype abandonné, très puissant mais dur à monter. » Elle manipula un peu le mod « Voyons que je me rappelle … hmm … ça  … non, comme ça » Elle tourna le mod, l’enclencha légèrement, lui fit faire un quart de tour, puis poussa en avant. Le mod était en place, et elle tendit le fusil équipé à Irlina « C’est bon ! »

Irlina examinait le fusil incrédule. Elle le tournait dans tous les sens. « Punaise commandant vous en avez dans le cigare … je comprends pourquoi vous êtes chef et pas moi. » Elle épaula le fusil, mit en joue une cible imaginaire « Quand je pense que je m’excite sur ce truc depuis des heures, que je me nique une main au passage … vous arrivez avec vos petites mains toutes fines … hop, hop … ni vu ni connu j’t’embrouille et le truc est en place. Alors là respect commandant ! »

Publicités

14 réflexions sur “Killian Kiliniel – 13 – Coup de blues

  1. Cette Kilian, n’est-elle pas un peu trop « parfaite » ? Droite dans ses bottes, mais juste ce qu’il faut, gentille, intelligente, elle sait jouer du Dave Mustaine, soigner des blessures et monter un mod ? Je ne suis pas experte en ME mais ça ne fait pas beaucoup ? Et en plus de ça elle éprouve des émotions !

    Après c’est moi qui ait cette vision un peu étrange mais un héros trop parfait, qui a tout pour plaire au lecteur… ben j’ai tendance à moins l’aimer et à trouver que c’est trop. J’aime les coups de sang, la colère, les fautes de jugement, toutes ces choses-là. En fait… je crois que j’aime les anti-héros mais… s’il est trop anti-héros alors j’aime plus ! Je suis chiante ? Maaaaais non 😛

  2. Alors pour les aptitudes : c’est une perso créée selon les règles d’un serveur, donc elle n’est pas cheatée. A la place d’une aptitude de combat, j’ai pris ‘premier secours’, à la place d’une autre aptitude de combat j’ai pris une aptitude technologique. Elle brillera moins en combat, elle brille en société, c’est un choix quasi constant dans mes persos.

    Elle éprouve des émotions … bah oui. Il y en a qui aiment courir vers le pouvoir, d’autres qui aiment tout éclater, d’autres qui aiment torturer/piller/emmerder, moi j’aime les perso émouvants.

    Alors est ce qu’elle est trop parfaite. Peut être aux yeux de certains. Mais c’est pas plus parfait que ceux qui donnent un soi-disant défaut qui en fait va dans le sens de plus de pouvoir. Par exemple pour un perso qui veux devenir maître du monde, être orgueilleux, ça peut aider.
    Tu cites comme exemple les fautes de jugement. Bon exemple, et j’ai vu des tas de PJ en parsemer leur RP, mais bizarrement lorsque ça met en jeu le projet à long terme, il n’y a plus de fautes de jugement.

    Enfin elle est parfaite dans sa gentillesse, est ce que c’est plus mal que les PJ qui explosent une liche en se frisant les moustaches et viennent ensuite à la taverne se moquer des petites gens qui se font tuer dès le début d’une anim?

    Cela ne veux pas dire que je rejette ce que tu dis, tout est bon pour s »améliorer. Cette scène je l’ai écrite, ré-écrite au moins une dizaine de fois. Je sais pertinemment que vu les persos que je créé, et vu mes préférences, je suis souvent à la limite du ‘Marie Sue’.ça serait plus facile de l’éviter en créant un perso moins gentil, mais je n’aurai pas la patience de passer des heures à fignoler un dialogue pour un tel perso.

    • Je ne comparais pas aux PJ d’un RPG, où là tout est toujours cheaté. C’est un simple goût littéraire. J’ai un peu de mal à m’accrocher aux PJ à qui j’ai envie de donner des claques contrairement à Dog ^^. C’est très personnel comme ressenti ! Ça n’a rien d’une prescription :P.

      Le but pour toi c’est avant tout de te faire plaisir en écrivant ! Ça reste agréable à lire, plutôt bien écrit et l’histoire semble bien ficelée ! C’est très intéressant. Je te reconnais bien dans ce que tu écris. Comme tu dis, tu as des constantes avec tes héroïnes ^^. L’auteur donne toujours un peu de sa personne dans ses personnages.

      • Il y a un peu plus que mes héroînes habituelles dans celle là. J’essaie de retranscrire dans sa découverte de son homosexualité la réaction que j’ai eu lorsque j’ai appris que mon fils était homo, et ce que j’ai compris de la manière dont il a vécu cela. Du coup elle est plus fragile que je ne le souhaitais lorsque j’ai commencé à la créer, à moins que ça soit le naturel qui ai repris le dessus.

        Mais à part ça tu as raison il y a des constantes. D’ailleurs je leur met souvent une amie forte. Killian étant la seule qui ose avouer son homosexualité. Je pense que pour les autres je n’avais pas voulu aller jusqu’au bout.

        En tous cas ça m’a libéré d’écrire cela et j’ai eu hier avec mon fils une discussion que j’aurai du avoir depuis longtemps.

  3. Parfaite parfaite… on va voir en combat si la difficulté est en démentiel… BOUAHAHHHAHAHA

    Perso j’ai envie de lui foutre des baffes à c’te molassonne donc c’est bon signe… en plus d’être un compliment pour l’auteur xD

    • C’est pas une combattante. Dans le jeu Shepard est hors norme, un commandant de vaisseau n’est jamais en 1ère ligne, mais évidemment ça aurait un peu gâché le jeu ^^

      Ce qu’on demande à un commandant c’est de gérer au mieux son vaisseau et ses hommes. Pour ses hommes il peut s’appuyer sur ses officiers qui font le boulot pour lui.

      Que tu veuilles lui mettre des baffes, ça peut se comprendre … et merci pour le compliment

      Par contre l’attaque sur le mode démentiel, c’est un peu bas et pas digne d’Eliera^^

      • Non mais tu vas mettre la difficulté en démentiel et me prendre un screenshot pour preuve, je ne lis pas les auteurs qui se la coule douce en facile xD

        Quant au commandant qui n’est jamais en première ligne, dois-je te rappeler ce qu’il est arrivé à Joker dans ME2 ? Allez au stand de tir la mémère Kilian !

        Quant à Eliera, laisse la donc ou elle est :p

        • Hé je ne joue pas en facile, mais démentiel c’est pas la peine d’y penser.

          A la rigueur si j’enlève le DLC oméga (le combat final), Kai leng et les furies j’arrive à faire en hardcore … mais de toutes façons mon boulot de commandant c’est d’envoyer la chaire à canon au combat, sinon je risquerai de salir mon uniforme.

  4. Je veux pas dire mais tu ferais un bon chancelier sur Fanelya avec cette doctrine… allez revieeeeeeeeeeeeeeeeent ! Et puis bon… je peux bien faire une exception et lire un auteur qui joue en hardcore… mais c’est bien parce que je suis sympa ! ^^

  5. Ah merci t’es cool ^^

    Je voudrais quand même bien savoir comment tu passe le combat final d’Omega en démentiel …. et puis Kai leng aussi. Lui il m’énerve au plus haut point.

    Pour les brutes je crois que j’ai enfin trouvé le truc, je m’arrange pour leur tirer dans le dos.

  6. Hmmm…

    Pour le combat final d’Omega je me souviens vraiment avoir roulé sur les mobs avec Carniflex + Valkyrie, mod perforant et surement augmentation des dégâts. Ensuite munition électrique pour tomber les boucliers (je ne me souviens plus si les monstres en avaient). Après il faut vite détruire les 4 boucliers pour libérer Aria, elle te servira à attirer et distraire les troupes pendant que tu les termine ^^

    Pour Kai c’est sur qu’en démentiel, la fenêtre de temps ou tu peux te mettre à découvert pour éviter qu’il te charge est super réduite j’en conviens… De mémoire je balançais tout ce que j’avais sur les soldats quand ils tombaient du plafond pour pouvoir justement bouger et éviter qu’il ne s’approche ^^

    Les brutes avec mod perforant et munition incendiaire il font vraiment pas long feu ^^ Les banshees faut des armes à cadence rapide.

    t’as essayé le hurricane X, avec Canon haute vélocité et système de recul ? Franchement j’ai fait la moitié du jeu juste avec elle en démentiel et avec un perso adepte ^^

    Courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s