Killian Kiliniel – 7 – Un second encombrant

Lieu :  Frégate de l’Alliance SSV Jutland

date : 2186, quelques semaines avant l’invasion de la terre

Killian se tenait dans le carré des officiers. Elle avait convoqué son équipe pour un court briefing et passait mentalement en revue la situation en attendant les derniers.

Elle avait pris son commandement quelques jours auparavant et était plutôt circonspecte.

D’une part elle devait faire comprendre aux anciens de l’équipe que son statut avait changé et qu’elle n’était plus la confidente qui arrondissait les angles avec le terrible commandant. Elle était maintenant la commandante, et entendait bien être respectée, sans toutefois abandonner son style basé sur la confiance réciproque.

D’autre part elle devait s’adapter à l’arrivée de deux officiers a des postes important : un second aux dents qui rayaient le parquet et à la réputation de séducteur, et une chef de marines, à la tête bien dure.

Le bruit de la porte qui se refermait la tira de ses pensées. Elle examina l’assistance, arrêtant son regard un instant sur chacun. « Bon on peut commencer? »

« Oui chef ! » Le chef ingénieur que ses camarades appelaient affectueusement le vieux avait répondu pour les autres.

« Bon, voyons d’abord pour la majorité d’entre vous qui me connaît … Vous savez comment je procède et je n’ai pas l’intention de changer : je travaille en m’appuyant sur vous, et vous vous appuyez sur moi. C’est basé sur une confiance réciproque. Ce que je vous délègue, ce n’est pas pour me débarrasser, c’est parce que j’ai confiance en vous. En échange j’attends de vous que vous me fassiez confiance. Il peut y avoir des informations que je n’ai pas le droit de vous donner … n’y voyez pas de la malice de ma part. Est-ce que ça vous convient? »

La plupart hochèrent la tête en signe d’assentiment. Killian remarqua que son second faisait la moue. Elle décida de poursuivre « Si un de vous souhaite me voir en privé, je suis toujours disponible … il en est de même pour l’équipage … »

Le second hochait la tête de dénégation. Elle se tourna dans sa direction « Un problème lieutenant-commandant? »

« Oui, si vous nous court-circuitez ça ne va pas marcher! »
Killian respira un grand coup ‘retiens toi Killian, c’est maintenant qu’il faut affirmer ton autorité’. Elle s’attarda un instant sur la nouvelle commandante des marines, qui se contentait de jeter un regard de mépris au second. Elle reporta son attention sur celui-ci « On va en reparler tous les deux lieutenant-commandant, mais c’est évident que si un membre d’équipage vient me voir juste pour passer au-dessus de vous il y aura des sanctions … confiance mais pas chienlit! C’est clair pour tout le monde? »

Irlina, la commandante des marines prit la parole « C’est clair pour moi, et ça me va! » Elle ponctua sa phrase d’un regard de défi au second.

Killian observait la russe songeuse ‘hmm ces deux- là n’ont pas l’air de s’apprécier … et mon second commence très mal‘ puis elle reporta son attention sur les autres. A part les deux nouveaux, personne ne bronchait, soit parce qu’ils étaient habitués à ne rien dire avec l’ancien commandant, soit parce qu’il connaissait Killian et approuvaient.

« Bon si ça vous convient, je vous libère … sauf le lieutenant-commandant Mac Gregor et le lieutenant Shalatova. Je vais vous recevoir dans ma cabine. D’accord ? »

« Oui commandant, votre second d’abord? » Le ton du lieutenant Shalatova était respectueux. Killian était avait tourné la tête vers elle. Elle était agréablement surprise, car elle avait redoutée l’arrivée de cette femme que son dossier décrivait comme ‘électron libre’. Et surtout elle ne pouvait pas s’empêcher de détailler son visage agréable, son corps qu’on devinait souple. Killian secoua la tête ‘Bong sang, ça va pas recommencer, c’est pas le moment‘. La Russe répondit par un regard aimable, et Killian espérait qu’elle n’avait rien remarquée de son trouble passager.

La réponse de Mac Gregor mit un terme aux pensées de la commandante « Bien sûr que je passe en premier, ce que j’ai à dire est plus important, et a des répercussions sur vous lieutenant Shalatova! »

Shalatova posa les mains sur ses hanches « Je voudrais bien voir ça! Un commandant de marines ne rend compte qu’au commandant du vaisseau, pas aux sous fifres! »

« Faites gaffe lieutenant, je suis votre supérieur! »

« Supérieur … mes fesses oui! T’as vu comme t’es gaulé … tu tiendrais pas 10 secondes! Un marine ça ne se commande pas derrière un bureau, faudra me montrer que t’as des couilles, et j’en doute.  »

« Ho! » la voix impérieuse de Killian fit taire les deux protagonistes. « On se calme … Mac Gregor, passez me voir d’en environ 1/2 heure, puis Shalatova environ 1 heure plus tard. Rompez! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s